Evaluation du risque d ammoniac

Le workaholism est une dépendance mentale agréable. Cela montre le besoin constant de réaliser nos objectifs, dont la famille, les amis, le repos et le sommeil ne tiennent pas compte. Bien entendu, l’activité est l’un des sujets d’être chaque employé. Le bourreau de travail est donc une dépendance particulière qui ne doit pas être gênée. Mais les reconnaissez-vous chez vous?

Le workaholism se présente avec un besoin énorme pour le travail quotidien. Les patients traitent n'importe quel moment arbitraire comme un temps mort. Ils se sentent alors mal à l'aise et de mauvaise humeur. Ils restent souvent dans des bureaux fermés après les heures normales et abandonnent les jours et les jours fériés. Ils ont négligé leur famille la dernière fois, leurs amis n’ont pas non plus d’animation et ne développent pas leurs passions et leurs intérêts. Très souvent, ils provoquent des maux de tête chroniques, des nausées, de la fatigue et des faits liés à la collecte et au sommeil.

Afin de faciliter le traitement, il convient de trouver la raison de ce sujet. Habituellement dépendants sont les perfectionnistes typiques. Il y a beaucoup d'ambitions et tout dépend de tout pour faire parfaitement, très bien, sans aucun défaut. Beaucoup de femmes ont également que le workaholism peut être associé à un sentiment de manque de valeur. Les toxicomanes peuvent souvent être des problèmes matériels dans les histoires, c'est pourquoi ils veulent maintenant utiliser notre position pour augmenter leurs revenus.

Hallu Forte3Hallu Forte3. Guéris-toi des haluks pour toujours

Le workaholism, comme toute dépendance psychologique, prévoit des effets négatifs directs. Parmi eux, paradoxalement, il s'agit d'une diminution d'efficacité et de productivité. Les bourreaux de travail sont surchargés de travail par la performance constante de leurs tâches et ne réalisent pas la situation actuelle, ils perdent donc beaucoup de temps, par exemple en mentionnant le travail et en pensant à chaque tâche. Le pire effet secondaire est de prendre soin de nos vies, c'est pourquoi les toxicomanes doivent obligatoirement se soumettre à une psychothérapie similaire.